Toulouse – Albi – Roquefort-sur-Soulzon – Viaduc de Millau

Vendredi 31 mars – 5 heures départ de Voreppe

La première  étape de notre  voyage de  trois jours  dans le sud-ouest,  nous conduit  de Voreppe à Blagnac. Dès notre arrivée, l’une de nos principales visites sera consacrée au musée Aéroscopia, le temple des industries de l’aéronef.                          

Situé près des  usines  Airbus, le musée  Aéroscopia inauguré en janvier 2015,  nous invite à découvrir le  patrimoine  aéronautique de  Toulouse. Cette visite révèle  l’histoire de  l’aviation, elle nous amène également à embarquer à bord des avions.

L’architecture du musée  constituée d’une  stucture métallique  tridimensionnelle, est surmontée  d’une couverture revêtue d’une enveloppe d’acier finement entaillée, laissant pénètrer la lumière naturelle au coeur de l’édifice.

Ce musée unique en Europe, à la fois attractif et éducatif, se compose d’une halle d’exposition de 7.670 m2 et d’une mezzanine de 800 m2 permettant  d’accéder à la galerie historique ainsi qu’aux avions exposés. Au total, 25 avions et hélicoptères civils ou militaires sont représentés.
Parmi  les stars  de  l’aviation exposées à  Aeroscopia,  une  copie  du Blériot XI,  le premier avion à être  parvenu à traverser la Manche en 1909.

Ou encore, le Concorde, un avion  supersonique si rapide qu’il ne mettait que trois heures et demie  pour relier  Paris à New York à une vitesse de croisière de Mach 2,02,  après avoir atteint  une altitude variant de 16 000 à 18 000 mètres.  Cet appareil,  s’il ne fut pas un succès commercial,  se révéla au contraire  une grande réussite technologique. Trois  ans  après le  crash de  Gonesse, le Concorde effectua  le 3 juin 2003, sa dernière  liaison  New York JFK – Paris Charles de Gaulle, à l’issue d’un vol VIP non commercial.

(Clic gauche sur les photos pour les agrandir)

Une fresque géante et une trentaine de maquettes permettent aussi de retracer  l’histoire de l’aviation.
Voilà donc un lieu mythique, pour des avions de légende ! En tout cas, c’est l’endroit idéal pour mieux connaître l’univers et l’histoire de l’aéronautique.

Après le musée Aéroscopia, visite d’Airbus, le géant de l’industrie aéronautique, depuis le promontoire d’où l’on peut observer la chaîne  d’assemblage de l’Airbus A380, jusqu’aux coulisses des essais en vol, en salle de télémesure.
Aucune photo n’est autorisée, ni à l’intérieur du site d’assemblage, ni à l’extérieur… Les images, libres de droits, publiées dans cet article proviennent de la galerie photos d’internet.
D’une durée d’environ une heure et demi, la visite débute en autocar par  le hall Jean-Luc Lagardère, où l’on pénètre sur le site d’assemblage de l’A380, le plus grand avion de ligne civil long-courrier du monde. La version passager de l’A380-800 peut transporter de 525 à 853 personnes suivant sa configuration. Il mesure  73 mètres de longueur pour une envergure d’environ  80 mètres, une hauteur de 24 mètres et une masse maximale au parking de 577 tonnes.

(Clic gauche sur les photos pour les agrandir)

 

Depuis sa commercialisation en octobre 2007, 210 avions ont déjà été livrés auprès des compagnies aériennes. Airbus comptabilise pour le moment 317 commandes fermes, dont 142 rien que pour Emirates.

Actuellement, deux avions sont assemblés chaque mois. La cadence doit cependant connaître une réduction, faute de commandes.
En dépit de cette baisse de production de l’A380, Airbus enregistre un carnet de commande record qui assure dix ans d’activité à l’entreprise, notamment par la mise en service de l’A350 XWB, avion de ligne, long courrier et gros porteur, une variante de l’A330 et de l’A340, dont la conception fait d’avantage appel aux matériaux composites .


Après l’installation à l’hôtel,  “Le Clocher de Rodez”  tous les participants  avaient rendez-vous au  restaurant  “Au Gascon” situé à environ 20 minutes à pied, dans une rue calme, pas très loin du Capitole.

 

“ A deux pas du Capitole, Au Gascon existe depuis plus de 30  ans !  Il se cache dans une petite ruelle  retirée de  l’agitation de la ville.  Le Gascon  est un rendez-vous apprécié  des  amateurs   de produits régionaux et de ceux qui ont un bon coup de fourchette. De grandes tablées permettent aux groupes  de  se réunir confortablement.   Le rapport qualité-prix est quasi imbattable !   L’ambiance est tout à fait bonne franquette !   On s’y sent bien, comme à la maison ! ”

Nous n’avons rien à ajouter au commentaire du “petit futé”, sinon que c’est un  bon choix !
Cette soirée au Gascon fut l’occasion de retrouver Thierry Gayte, un ancien ingénieur commercial Poma et partenaire de travail de trois anciennes collaboratrices, membres de l’association.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Toulouse,  capitale de la nouvelle région Occitanie, fait partie des villes dont on tombe sous le charme.
Doté d’un  patrimoine exceptionnel et d’une architecture  imprégnée de ses souvenirs vieux de 2000 ans, le centre historique  de Toulouse, entièrement  rénové en 2013,  se  découvre  aisément  à pied,  en  particulier,  la place du Capitolela basilique Saint-Serninl’église des Jacobins  et son cloître  ainsi que de  nombreux hôtels particuliers. Cependant,  les contraintes horaires imposées par le programme ont conduit certains d’entre nous à choisir l’option bus “City Tour”.

Samedi 01 avril après-midi route vers Albi


La Cité épiscopale  qui se distingue  par un ensemble  urbain  unique,  dévoilant  la couleur de ses  briques, est le  témoignage de  vingt siècles  d’histoire.  Dans  ses  rues qui ont  souvent  gardé leur aspect  médiéval,  flanèrent, d’éminents personnages tels que Richelieu, Molière…
Plus  près  de  nous, deux  illustres  enfants d’Albi  fréquentèrent ces quartiers, le navigateur Jean-François de La Pérouse et le peintre Henri de Toulouse-Lautrec,  ainsi  que deux Albigeois  de coeur et d’adoption :  les hommes politiques français Jean Jaurès et Georges Pompidou.

La cathédrale Sainte-Cécile a été construite à partir de 1282. C’est la plus grande cathédrale de briques au monde, elle domine la ville avec son clocher de 78 mètres. De même que la Cité Episcopale, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2010. Plus de 800 000 visiteurs en franchissent le seuil chaque année.

La cathédrale aux murs extérieurs verticaux de briques roses, est de style gothique méridional. L’entrée se fait par le  baldaquin de style  gothique flamboyant  pour arriver à  l’intérieur,  dans un lieu privilégié.  Tout est grandiose, visible de la nef unique,  spacieuse et haute en couleurs, elle nous révèle une  saisissante  collection de peintures, sculptures et statuaires.
Réalisée entre 1474 et 1484, la peinture murale du Jugement dernier,  reconnue comme la plus grande du monde, offre une représentation de la fin des temps.

Dimanche 02 avril route vers Roquefort-sur-Soulzon


Roquefort en Aveyron,  situé dans le  Parc naturel régional des Grands Causses,  classé Site Remarquable du Goût, la cité fromagère de Roquefort,  altitude 630 mètres, environ  700 habitants,  s’étire au flanc du célèbre rocher du Combalou, au sud du Larzac.

Sous des aspects tranquilles, Roquefort est aussi un village industriel où travaillent à l’affinage du fameux fromage de Roquefort, près d’un millier de personnes.
Le restaurant  incontournable, La Cave des Saveurs  très bien placé à  l’entrée  des caves Roquefort Société, nous accueille sous les voûtes de la cave Reynès.  Le cadre est très agréable, les produits sont  bons et frais, la cuisine  est simple, sans prétention, savoureuse.

 

La visite  de  Roquefort  Société  dure  environ  une  heure.   C’est  l’occasion  de percer  le mystère  de  ses  caves naturelles et les secrets de ses Maîtres-Affineurs, dans un cadre grandiose.

Cette incursion souterraine nous révèle les cavités de la montagne qui abritent les caves, reliées par un réseau de galeries. Elles sont ventilées en permanence par les fleurines, assurant ainsi la transformation du lait caillé en un fromage savoureux, dont l’affinage se poursuit sous terre pendant 90 jours minimum.
La température des caves est maintenue entre 8 et 14° avec un taux d’humidité d’environ 98%.

Voilà  plus d’un siècle que l’on fabrique ainsi le  Roquefort  ⇐  (voir la vidéo en cliquant sur le lien)  dans les caves creusées  sous  le village et dans la falaise. La visite s’achève par la dégustation des produits de roquefort Société.

Route vers le viaduc de Millau


Le  Viaduc de  Millau, est  l’un des joyaux  architecturaux  de  l’hexagone.  Ce géant d’acier et de béton  constitue l’aboutissement d’un projet,  conçu par l’architecte britannique  Norman Foster  et réalisé par le  groupe  français  Eiffage après treize  ans d’études et trois ans de travaux. Cette réalisation demeure  une construction d’exception jusqu’aux finitions.

La webcam du Viaduc  ⇐   (La vidéo du viaduc en direct – cliquez sur le lien)
Cela méritait bien un dernier arrêt photos avant notre retour à Voreppe ! 

DIAPORAMA PHOTOS

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire