Visite du site des “Eaux de Grenoble” à Rochefort – Mardi 22 mars 2016

                                          

Eaux de Grenoble 1

 page web histoire

(Cliquez sur le texte ou une image pour agrandir)

Ça coule de source !

Dès que le tunnel d’accès, creusé dans la roche est franchi, on découvre le site d’exploitation des captages et de distribution d’eau potable des eaux de Grenoble. C’est ainsi qu’une quarantaine d’Anciens Poma et quelques  invités, se retrouvent sur le site de Rochefort.

Ici la sécurité est une préoccupation permanente, surtout depuis l’instauration du plan Vigipirate. Le contrôle des installations est assuré en permanence par les nombreuses caméras de surveillance réparties sur le site. L’eau est un trésor jalousement gardé. Napoléon qui voulait faire de Grenoble une station thermale, l’avait déjà compris, malgré que son projet démesuré d’un établissement de mille huit cents bains militaires n’a finalement jamais vu le jour.

La situation géographique de Grenoble, niché entre les massifs du Vercors, de la Chartreuse et de Belledonne, est évidemment un atout pour la qualité de son eau. Contrairement aux idées reçues, en montagne l’eau est pure, mais moins propre à la consommation étant donné qu’elle est faiblement minéralisée et dure. C’est en s’infiltrant par percolation dans la roche qu’elle se charge progressivement en minéraux. Arrivée dans la vallée, l’eau entreprend un deuxième processus, la filtration. En traversant les couches de sable et de gravier, elle passe par un excellent filtre naturel. Conservée dans les nappes phréatiques à 10 ou 11 degrés, elle ne contient pas de bactéries et est finalement naturellement minéralisée et potable.

Autre atout, elle est rapidement distribuée. Avec ses deux réservoirs, il n’est pas possible de stocker plus de 43.500 mètres cubes, l’équivalent d’une journée de consommation moyenne pour l’ensemble de la ville. Conséquence: l’eau qui coule au robinet des usagers a été extraite au maximum quarante-huit heures auparavant. Tout comme la potabilité naturelle, l’absence de stockage prolongé est une spécificité du site de Rochefort.

C’est pour toutes ces raisons que l’eau de Grenoble demeure l’une des meilleures de France.

DSCF0001DSCF0002DSCF0023

DSCF0011DSCF0027

A l’issue de cette visite le groupe s’est retrouvé à l’auberge du Col de l’Arc, afin de partager un savoureux repas, et clore en beauté cette agréable journée par la rencontre inattendue d’un ancien monteur Poma, le sympathique pyrénéen Jean-Louis Quenard.

Carte menu 4Flèche

Kir de bienvenue 
Salade avec tarte aux poireaux 
Canard au poivre vert - gratin dauphinois 
Omelette norvégienne
 Café - vin rouge ou rosé

Quelques semaines après la parution de cet article nous avons appris le décès de Jean-Louis à la suite d’un accident en montagne.

Jean Louis Quenard

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire